Faire du vrai bon pain maison sans équipement de boulangerie

Ça fait plus de 25 ans que je fais régulièrement mon propre pain. Au fil du temps, j’ai essayé plusieurs méthodes. Il y a un peu moins d’un an, j’ai découvert cette technique (grâce au livre de l’américain Ken Forkish) qui a révolutionné ma manière de faire du pain et cette fois, c’est nettement mon plus réussi !!

Voici donc ma merveilleuse recette de pain sur poolish.

  • 2  grandes chaudières de plastique (ou très grands bols)
  • 2  paniers (ou passoires à spaghetti)
  • 2  linges
  • 2  cocottes en fonte
  • 500 grammes de farine (tamisée à pain de La Milanaise)
  • 0.4 grammes de levure sèche (ou 1/8 c. à soupe)
  • 500 grammes de eau tiède (27 celsius)
  • 500 grammes de farine (on peut faire un mélange avec 200 gr de farine de seigle et ou d’épeautre et 300 gr de farine tamisée à pain ou blanche tout usage)
  • 280 grammes de d’eau à 41 celcius
  • 21 grammes de sel (1 c. à soupe + 1 petite c. à thé)
  • 3 grammes de levure sèche
  • 50 grammes de semoule (de blé ou de maïs)
Étape 1: Péparer la poolish
IMG_0559_440x290_acf_cropped

La veille, mélanger ensemble le premier 500 gr de farine, 1/8 de c. à café de levure sèche et 500 gr d’eau tiède, dans un grand une grande chaudière de plastique. Bien mélanger. Couvrir d’un linge ou, mieux, d’une pellicule plastique et laisser reposer toute la nuit (6 à 14 heures) à la température de la pièce.

Étape 2: Préparer la pâte

Le lendemain matin (environ 12 à 14 heures plus tard), mélanger dans l’autre chaudière 500 gr de farine + 3 gr de levure sèche + 21 gr de sel + 280 gr d’eau tiède-chaude (41e C). Ajouter la poolish. Mélanger avec les mains jusqu’à ce que toute la farine soit bien imbibée de liquide, puis laisser reposer.

Étape 3: Travailler la pâte deux fois
IMG_0561

Après 20 minutes, enfariner vos mains et commencer à travailler la pâte avec les mains en repliant une partie de la pâte sur elle-même, tourner d’un quart de tour et répéter – pendant quelques minutes. Ajouter de la farine dans le contenant et sur vos mains au besoin. Laisser reposer et recommencer 20 à 30 minutes plus tard.

Étape 4: Laisser reposer 2-3 heures
IMG_0562_440x290_acf_cropped

Laisser reposer pendant 2 ou 3 heures ou jusqu’à ce que la pâte ait doublé ou triplé de volume.

Étape 5: Séparer les pâtons
IMG_0563-1_440x290_acf_cropped

Verser la pâte sur une surface enfarinée, séparer en deux pâtons, les mouler en boules puis les mettre dans deux paniers (ou bol ou passoire à spaghetti) recouverts d’un linge qu’on a enfariné. Penser à mettre la « clé »* dans le fond du panier.

*On appelle « clé » ou « soudure » l’endroit où les deux bords de la pâte se joignent.

Étape 6: Laisser reposer 1 heure

Recouvrir d’un linge et placer à l’abri des courants d’air. Laisser reposer environ 1 heure.

Étape 7: Chauffer les cocottes

Une trentaine de minutes avant d’enfourner, allumer le four à 475 degrés Farenheit (240 Celsius) et y faire réchauffer une ou deux cocottes de fonte, avec le couvercle.

Attention, ça devient très chaud !

Étape 8: Transférer les pâtons

Mettre un peu de semoule (de blé ou de maïs) sur une surface, renverser d’un seul coup chaque panier pour faire tomber le pâton sur la semoule, prendre délicatement le pâton et le déposer délicatement dans les cocottes chauffées.

La « clé » devrait alors être sur le dessus.

Étape 9: Enfourner
IMG_0566_440x290_acf_cropped

Mettre au four, avec le couvercle, pendant 30 minutes.

Étape 10: Enlever le couvercle
IMG_0569

Enlever le couvercle et laisser cuire encore 10-15 minutes.

Étape 11: Laisser reposer 30 minutes
IMG_0570

Sortir la (les) cocotte(s) du four, la renverser pour faire sortir le pain. Poser le pain chaud sur une grille ou, si vous n’avez pas de grille, le mettre sur le côté et l’appuyer sur quelque chose. Le but est de laisser circuler l’air autour du pain pendant qu’il refroidit. Attendre 30 minutes avant d’en couper une tranche.

Reader Interactions

Laisser un commentaire

Carole Pigeon

Éliminer efficacement les publicités
avec le nouveau
navigateur Brave!

%d blogueurs aiment cette page :